26 novembre 2022

Comment se présente le sous-marin de la flore ?

La flore est un sous-marin situé à Lorient et qui a été mis en chantier le 19 juin 1956 dans les locaux de la direction des constructions et armes navales. Ainsi, il est devenu un grand musée ouvert au public pour les visites et autres. Quelles sont alors les caractéristiques de ce soupirant? Poursuivez alors la suite de cette revue pour plus de détails.

Qu’est-ce qu’un sous-marin ou un subaquatique ?

Un subaquatique est comme un navire qui peut se déplacer en surface de l’eau et sous l’eau également. La flore, contrairement à un bateau naturel est un soupirant de guerre qui a été très utile lors de la guerre froide. En effet, il existe des sous-marins qui ne sont pas ceux de guerre. Ces derniers ne sont pas en grand nombre dans le monde.

En réalité, un subaquatique est un moyen de déplacement que les militaires et les scientifiques utilisent pour échapper à la détection. De plus, il est utilisé pour l’exploration des fonds marins, ce qui constitue un usage scientifique. Cependant, le soupirant la flore figure parmi les plus grands sous-marins avec les caractéristiques qu’il présente.

Comment fonctionne le subaquatique de la flore ?

Le scientifique Archimède après plusieurs investigations a découvert une propriété à laquelle il a donné le nom  » la poupée d’Archimède « . C’est cette propriété qui a permis l’innovation des subaquatiques et aujourd’hui ces derniers fonctionnent selon cette propriété. Les soupirants de façon générale sont conçus pour fonctionner en surface comme sous l’eau. Ainsi, le subaquatique de la flore navigue selon certains paramètres à savoir :

Les ballasts et la propulsion

Les ballasts encore appelés réservoirs du subaquatique de la flore permettent de stocker de l’eau et de l’air. Ces réservoirs sont situés entre l’espace réservé aux membres d’équipages et la coque. Ainsi, grâce à l’air, le soupirant peut fonctionner sur la surface de l’eau mais lorsqu’il est rempli d’eau, il plonge.

C’est-à-dire lorsque le réservoir est rempli de l’eau, le soupirant ne reste plus à la surface de l’eau. Par ailleurs, c’est la propulsion qui permet au subaquatique d’avancer. En effet, le moteur électrique du soupirant commence à fonctionner pour permettre à une hélice de tourner. C’est ce qui permet à ce dernier de naviguer à une vitesse supérieure. Cependant, le subaquatique a la possibilité de faire 60km/h.

Qu’est-ce qui alimente le subaquatique ?

À l’époque, le subaquatique se déplaçait grâce à la résultante des forces des bras. Donc, c’était compliqué de déplacer le soupirant à une grande vitesse et sur une longue distance. Mais avec le temps, les subaquatiques à moteur diesel ont existé pour faciliter la navigation. En effet, les soupirants à moteur diesel avec le temps ne comblaient plus les attentes des utilisateurs.

De ce fait, les soupirants nucléaires ont pris place et ont apporté une correction au niveau de la navigation. Cependant, la flore subaquatique présente une salle à part pour la propulsion. De plus, il est permis aux visiteurs de parcourir tout l’intérieur de ce soupirant afin de découvrir tous ces recoins. Vous pouvez également amener vos enfants pour qu’ils visitent aussi ce grand musée.